Le printemps arrive et avec les beaux jours le retour des ampoules !

Le soleil et les douces températures sont de retour et le bonheur de retrouver ses petites chaussures d'été sauf si les ampoules sont au rendez-vous...

Lors d'un frottement répété, le corps nous avertit et nous protège tout naturellement en créant une sorte de "seconde peau" très gênante car rapidement douloureuse. L'épiderme se sépare du derme et forme une cloque à la surface de la peau qui se remplit de lymphe pour absorber la pression et prévenir les infections

Cette ampoule toute fraîche ne doit pas être percée mais on peut la faire dégonfler très rapidement et optimiser la cicatrisation en appliquant dès que possible sur la cloque 1 goutte d'huile essentielle de lavande officinale (ou fine ou vraie)  (lavandula angustifolia ou lavandula vera)

L'huile essentielle de lavande possède entre autres de fabuleuses propriétés antiseptiques et cicatrisantes. Celles-ci ont été découvertes par le parfumeur chimiste René Maurice Gattefossé au début du 20ème siècle. Ayant été victime d'une explosion dans son laboratoire, il guérit intuitivement et de manière spectaculaire en plongeant ses mains brûlées dans un fût d'huile essentielle de lavande officinale.Ses observations et recherches à la suite de cet accident donnèrent naissance à l'aromathérapie.

 Si l'ampoule est percée vous pouvez également appliquer 1 goutte d'huile essentielle de lavande, cela permettra d'assécher la plaie et d'améliorer la cicatrisation. Puis appliquez un pansement colloïdal sur l'ampoule afin de la protéger, de limiter les frottements et de poursuivre le processus de cicatrisation.

La France est un producteur d'huile essentielle de lavande d'excellente qualité, privilégiez cette provenance qui doit être signalée sur le flacon lors de votre achat !

 

Les conseils figurant sur ce blog ne se substituent en aucun cas à une consultation médicale qui seule permet de poser un diagnostic et d’apprécier la gravité d’une pathologie. Aromsformation dégage toute responsabilité quant aux conséquences de l’utilisation inappropriée ou non de l’ensemble des informations données sur ce blog et rappelle que l’usage de l’aromathérapie est en principe contre-indiqué chez les femmes enceintes ou allaitantes, contre-indiqué ou déconseillé chez les très jeunes enfants, les personnes asthmatiques, épileptiques, allergiques sans l’avis préalable d’un médecin spécialiste en aromathérapie.